Bienvenue sur le site officiel

Pour poursuivre votre visite, vous devez avoir l'âge légal autorisé pour acheter ou consommer de l'alcool. S'il n'existe pas de législation à cet égard dans votre pays, vous devez être âgé de 18 ans au moins.

Entrer

Pour un confort optimal de navigation nous vous invitons à basculer votre appareil en mode portrait.

Un chateau d’exception
notre patrimoine

Dès le Ier siècle avant Jésus-Christ, les Romains s’installèrent sur les terres de la Gordonne pour profiter de la vigne et de ses vins, mais aussi, et surtout, de ce microclimat exceptionnel dont jouit le « cirque de schiste » de la Gordonne.

En 1300, ce sont les Chartreux de la Verne installés à Pierrefeu-du-Var qui exploitent le vignoble. Plus tard, Le Duc de Sully, surintendant des finances d’Henry IV, fin connaisseur, fît quelques séjours à «La Gordonne», alors nommée « La Mayon d’Aurran ».

Planté de vignes et d’oliviers, le Domaine prend son nom du Conseiller de Gourdon, qui venait de l’acquérir vers 1650.
En 1652, « La Gordonne » s’établit définitivement. En 1663, «La Gordonne» est achetée avec sa bastide, ses vignes et ses oliviers par Monsieur le Conseiller de Dedons, seigneur de Pierrefeu.

En 1754, la famille Dedons, devenue Marquis de Pierrefeu, est toujours propriétaire du Domaine. On retrouve trace du nouveau propriétaire, l’Évêché de Toulon, peu de temps seulement avant la Révolution Française de 1789.
En 1850, la restauration complète du Château et des bâtiments est effectuée entièrement.

Depuis lors le Château ne cesse de commercialiser ses vins. Le Château La Gordonne est aujourd’hui l’un des fleurons des vignobles Vranken Estates. Le Château La Gordonne avec l’extrême qualité de ses vins et la création de la cuvée la Chapelle Gordonne entame une nouvelle vie.

La cloche du var

Le « Château La Gordonne » possède en son site l’une des 174 cloches du Var antérieures à la Révolution Française. Elle date de 1654 et provient sans doute d’une ancienne chapelle qui devait se trouver sur les terres de La Gordonne.

Le décor est constitué d’une rangée de rinceaux et d’une croix ornée de rinceaux sur socle à deux gradins avec les inscriptions « IESUS MARIA JOSEPH ».

Cette cloche de bronze est classée monument historique depuis le 11 janvier 1982.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.